Table ronde de Sputnik : Université de l’amitié des peuples de Russie retrouve le nom de Patrice Lumumba.

Le Centre de presse multimédia international de Sputnik à Moscou a organisé une table ronde sur le thème « Russie-Afrique: coopération et souveraineté des médias ». Sergueï Kotchetkov, Premier rédacteur en chef adjoint du groupe médiatique Rossiya Segodnya, Oleg Ozerov, ambassadeur itinérant du ministère russe des Affaires étrangères, chef du secrétariat du Forum du partenariat Russie-Afrique, et Svetlana Koukava, chroniqueuse, TV BRICS Network, ont participé à la discussion à Moscou. Najeh Missaoui, Président directeur général de l’agence Tunis Afrique Presse, fils du héros national congolais Patrice Lumumba, président de la Fondation Patrice Emery Lumumba, Roland Lumumba, président de la Fondation Patrice Lumumba, directeur général de l’Office de radiodiffusion et de télévision du Mali, Hassane Baba Diombélé et le chef de station Radio Bonne Nouvelle (Cameroun), Eric Ndongo, ont participé à la table ronde en ligne.

Au cours du dialogue sur la coopération russo-africaine dans le domaine de la formation des spécialistes hautement qualifiés, Oleg Ozerov, ambassadeur itinérant du ministère russe des Affaires étrangères, chef du secrétariat du Forum du partenariat Russie-Afrique, a annoncé aux participants de la table ronde de l’achèvement de la procédure juridique visant à restituer le nom de Patrice Lumumba, héros national et Premier ministre de la République démocratique du Congo, à l’Université de l’amitié des peuples de Russie (RUDN): « C’est le retour de la justice historique. C’est un geste symbolique important, qui témoigne du fait que la Russie se tourne vers l’Afrique. La Russie se souvient des héros africains, elle se souvient des combattants de la libération nationale. Pas seulement de Patrice Lumumba, mais aussi de Nelson Mandela, Kwame Nkrumah, Léopold Sédar Senghor et bien d’autres. Samora Machel, Ahmed Ben Bella Gamal Abdel Nasser – et tous ceux qui ont lutté pour la libération nationale, parfois au prix de leur vie. »

Le fils de Patrice Lumumba, Roland Lumumba, a accueilli avec joie cette décision: « Je suis très fier que le nom de mon père ait été restitué à l’université RUDN de Moscou. Il a été le porte-parole de la lutte pour le progrès en Afrique pendant les premières années de l’indépendance africaine. Il était un martyr parmi les dirigeants africains de l’époque. J’ai rencontré des gens dans le monde entier qui m’ont dit qu’ils étaient diplômés de l’université Patrice Lumumba de Moscou. Cela m’a toujours beaucoup touché. »

Sergueï Kotchetkov, Premier rédacteur en chef adjoint du groupe médiatique Rossiya Segodnya, a déclaré à propos du travail réalisé en Afrique: « Il y a un an, nous avons lancé le site web Sputnik Afrique en français destiné à l’audience africaine. Au cours de l’année, il a fait preuve de très bons résultats – une forte croissance du nombre de visiteurs uniques, et son audience ne cesse de croître. » Le responsable des médias a évoqué les projets de développement de la diffusion de la radio Sputnik en français et en anglais, l’adhésion de l’agence à l’Union africaine de radiodiffusion en tant que membre associé, le développement du projet SputnikPro en Afrique, ainsi que l’expansion du réseau de partenaires de Sputnik en Afrique par le biais d’accords de partenariat en matière d’échange de contenu.

Najeh Missaoui, Président directeur général de l’agence Tunis Afrique Presse, a soutenu la nécessité de développer les relations russo-africaines basées sur les principes d’égalité et de justice: « Les horizons de la paix et de la coopération internationale sont toujours ouverts, et la coopération entre la Russie et les pays africains en est l’exemple. Nous espérons qu’elle deviendra un modèle pour l’établissement de relations internationales justes, équitables et mutuellement enrichissantes ».

Hassane Baba Diombélé, directeur général de l’Office de radiodiffusion et de télévision du Mali (ORTM), a souligné le lien direct entre un contenu d’information de qualité et impartial et la défense de la souveraineté du pays: « Aujourd’hui, nous essayons d’accroître notre capacité à traiter les informations provenant de sources très diverses pour pouvoir défendre notre indépendance nationale avec les moyens dont nous disposons, en collaboration avec l’ensemble de notre État et de notre société. Et l’information véridique est notre outil principal. »

Tout en soulignant l’importance de la diffusion de l’information dans le monde d’aujourd’hui, Eric Ndongo, chef de station Radio Bonne Nouvelle, a déclaré: « Les Africains veulent en savoir plus, ils veulent savoir ce qui se passe en Russie, en Chine, dans d’autres pays parce que cela a un impact direct sur la vie du continent. »

Svetlana Koukava, chroniqueuse, TV BRICS Network, a mis l’accent sur le rôle des BRICS dans le développement du dialogue international: « L’ordre du jour s’élargit, les dirigeants mondiaux et les médias internationaux mettent l’accent sur l’énorme potentiel des BRICS. Il est important de noter que l’agenda des BRICS est focalisé sur les questions de développement international qui unissent tous les membres des BRICS. Les membres de notre réseau TV BRICS Network prennent des initiatives constructives et fédératrices visant à trouver des réponses collectives aux questions les plus urgentes. »

La table ronde est organisée en prévision du sommet Russie-Afrique, qui se tiendra les 27 et 28 juillet à Saint-Pétersbourg.

L’Université russe de l’amitié des peuples Patrice Lumumba (RUDN) – est l’une des meilleures universités de Russie. L’université a été fondée en 1960. L’université RUDN offre une grande variété de spécialisations, 6 facultés, 10 instituts, une académie et une école supérieure offrant de nombreuses possibilités d’obtenir une éducation de qualité. L’université RUDN dispose de plus de 200 laboratoires, de plus de 40 centres de recherche scientifique et d’enseignement dotés d’équipements modernes, de conférences scientifiques annuelles, de bourses d’études et de recherches d’envergure fédérale et mondiale. L’université RUDN réunit des représentants de 160 pays du monde, 500 nationalités. Le campus de RUDN est une ville dans la ville : des bâtiments universitaires et d’habitation, des installations sportives et plusieurs stades, une clinique, un centre culturel sur un territoire de 50 hectares.

Moscou-Sputnik

By Oumar

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *